Méditation du mardi 17 novembre

ÉVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT LUC

En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. » Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

MEDITATION

Tu ne devais pas beaucoup t’aimer, Zachée…

Parce que c’est dur de s’aimer, quand pas grand monde ne nous aime.

Car c’est dur d’avoir de l’estime pour soi, quand personne n’a d’estime pour nous.

Tu ne devais pas beaucoup t’aimer Zachée car à Jéricho, il est vrai, on ne t’aimait pas beaucoup toi le responsable du bureau des impôts ;  toi le collabo des romains…

Mais ce matin, tu en rajoutes ; tu donnes la bâton pout te faire battre : toi que l’on évite dans la rue et dont on se moque du matin au soir, pour 1000 mauvaises raisons dont ta petite taille, toi, tu en rajoutes et comme les gamins de Jéricho, tu grimpes à l’arbre, de branche en branche !

Qu’est-ce qui te prend, Zachée ?

Ce matin, tu n’as plus peur de rien, tu ne crains plus la moquerie et le regard des autres car tu l’as senti, il y a urgence. Urgence de croiser le chemin de celui qui pose sur chacun un regard d’espérance et d’amour.

Il vient celui qui ne voit pas d’abord nos failles ou tes lâchetés.

Il entre, Jésus, dans Jéricho, celui qui croit en l’homme, même le plus abimé, qui croit encore en toi Zachée !

Dans le vent des ruelles de Jéricho, je veux croire que de Jésus tu n’as entendu que deux mots , et cela t’a suffi pour tout comprendre : « Demeurer » et «  Aujourd’hui »

« Demeurer » : car tel est le désir de Jésus d’entrer dans ta maison, mais surtout d’entrer dans la maison de ton cœur.

« Aujourd’hui » : car cette rencontre de grâce ne peut être différée à demain. C’est aujourd’hui que Jésus veux te rencontrer. C’est aujourd’hui, 17 novembre, que Jésus veut nous rencontrer.

PRIERE DU JOUR

Seigneur viens chercher et sauver tes enfants perdus et loin de toi, aide-les à grandir dans tes pas.