Méditation du vendredi 20 novembre

ÉVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT LUC

En ce temps-là, entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs. Il leur déclarait : « Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. » Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait.

MEDITATION

Trop de business dans le Temple de Jérusalem !

Alors Jésus s’emporte, renverse les tables des commerçants, fait un fouet avec des sangles et tout vole, la marchandise et les colombes, tout s’envole ! Panique chez les marchands du temple lorsque se produit un des seuls coups de colère de Jésus raconté dans les Évangiles !

Car ce n’est pas rien le temple de Jérusalem : il faut en prendre soin. Un lieu pour Dieu, pour la prière et la louange, ce n‘est pas rien…

Comme il faut prendre soin de nos petits « temples familiaux », nos églises domestiques, nos coins prière à la maison où, en ce temps de confinement, nous nous retrouvons pour prier le matin ou le soir. Une belle image, une croix, une bougie, une photo de ceux qu’on aime… Pour que nos maisons chrétiennes ne soient pas des maisons ordinaires…
Il faut prendre soin de notre église paroissiale, notre église Saint-Georges en la visitant,  en l’habitant de nos prières. Le gouvernement nous y autorise.
Je dois vous partager ma très grande joie, ma grande émotion dimanche dernier de voir ainsi, respectant les consignes sanitaires et gouvernementales, beaucoup de paroissiens venir habiter notre église de leur prière personnelle. Nous n’avons pas pu célébrer ensemble la messe, mais quel beau climat de prière, chacun en silence… Et ces mains qui se tendaient, comme des mains de mendiants, pour recevoir le pain de vie.
L’un de nous disait que notre église Saint-Georges de Trappes n’était probablement pas la plus belle de France. Pas faux : difficile de concurrencer les cathédrales gothiques ou les jolies chapelles romanes…

Mais quelle est belle notre église lorsqu’elle est habitée de la prière intense, fervente, même silencieuse, de chacun !

Quelle est belle l’Eglise dont chacun d’entre nous est une pierre vivante et dont le Christ est la pierre angulaire.

Samedi ou dimanche, 1 heure ou 5 mn, venons habiter notre église paroissiale de notre prière !

PRIERE DU JOUR

Seigneur, en ces temps de pandémie où nous pouvons quand même nous rendre dans ta maison de prière, à travers ta Parole c’est toi qui vient à nous ; où que nous soyons nous sommes tous réunis pour apprendre de toi et avec toi. Seigneur nous te prions.