Le vendredi de la 1re semaine de Carême


Livre d'Ézéchiel 18,21-28.

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Si le méchant se détourne de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe tous mes décrets, s’il pratique le droit et la justice, c’est certain, il vivra, il ne mourra pas.
On ne se souviendra d’aucun des crimes qu’il a commis, il vivra à cause de la justice qu’il a pratiquée.
Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant – oracle du Seigneur Dieu –, et non pas plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive ?
Mais le juste, s’il se détourne de sa justice et fait le mal en imitant toutes les abominations du méchant, il le ferait et il vivrait ? Toute la justice qu’il avait pratiquée, on ne s’en souviendra plus : à cause de son infidélité et de son péché, il mourra !
Et pourtant vous dites : “La conduite du Seigneur n’est pas la bonne”. Écoutez donc, fils d’Israël : est-ce ma conduite qui n’est pas la bonne ? N’est-ce pas plutôt la vôtre ?
Si le juste se détourne de sa justice, commet le mal, et meurt dans cet état, c’est à cause de son mal qu’il mourra.
Si le méchant se détourne de sa méchanceté pour pratiquer le droit et la justice, il sauvera sa vie.
Il a ouvert les yeux et s’est détourné de ses crimes. C’est certain, il vivra, il ne mourra pas. »


Psaume 130(129),1-2.3-4.5-6ab.7bc-8.

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur
Seigneur, qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme ;
je l'espère, et j'attends sa parole.
Mon âme attend le Seigneur
plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Oui, près du Seigneur, est l'amour ;
près de lui, abonde le rachat.
C'est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.





Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
- Service offert par l'Evangile au Quotidien - Pour recevoir tous les matins l'Évangile par courriel, levangileauquotidien.org

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,20-26.

UnG ?txY# 1 dG>@J. wˑ3yPb /IR";=U5ݽJȋ&fHַ!tP:Um^1- klDtBL!F_p @(c^6sulðŴ?XG+e3w+- zLSO_Z"\5 2CR[h5)[ 6}I[,8FLƴA xl.SlMxꢆ^QN[P9li ⻛i.:h9q)\7  YEAY4F.C!cX(∫IVG0AiRCOݒQTolmiΖC2RL=J !!Bͼ83U)ĩHZ%R­ E`j|H!o DTTj|%P R (u(JbO6n1 0#j 댓AeymoRl\v<@dRJ^r UIrnO\7Xdpbu,)dk4N{Д {+ntOKnʼh"U{qrvE,O絺{:= Y4E+ l,) OE~ʖx} e_clvA{+7EQAS8` Tkj#&_aP1&LhY5.|u7jª*_;u*Ƙ̨sm~ W